top of page

Poteau de la Butte aux Gens d'Armes
Commune de Fontaine-Chaalis

HISTOIRE :

Ce carrefour porte le nom d'un lieu voisin dont il est séparé depuis 1964 avec le passage de l'Autoroute du Nord sous laquelle un passage faune a été construit pour faciliter la circulation de la population des grands cervidés et  la continuité de l’habitat de type landais.

La Butte aux Gens d'Armes est une butte-témoin située en forêt de Pontarmé, culminant à 103 mètres d'altitude, c'est l'un des rares points élevés de la forêt de Chantilly. Elle doit son nom aux gens d'armes des princes de Condé qui se servaient de cette butte comme terrain d'entraînement. La zone qui l'entoure "les Bruyères de la Butte des Gens d'Armes " est adjugé, en 1790, à la commune de Thiers, au moment de la Révolution. Le duc d'Aumale la rachete en 1884 et l'intégre à son vaste domaine forestier de Chantilly.

Comme en forêt d’Ermenonville, voisine, ici c’est le sable qui domine le paysage. Il s’est formé pendant le quaternaire par l’action du vent et de l’eau, sur le calcaire déposé sur 3 000 mètres de profondeur depuis la fin du Trias (200 millions d’année) lorsque le grand bassin parisien était, la plupart du temps, une mer.
Les pins, essence d’arbre adaptée à ces conditions sèches y ont été plantés au 19ème. Et les bruyères adeptes du soleil et du sable s’y installent en bord des chemins : la callune, la plus répandue et la bruyère cendrée, peu courante dans le Nord de la France.

Grenade_bois_de_cerf.svg.png
360px-Bruyère_cendrée_à_Belle-Ile_en_Mer.jpg
Thiers-sur-Thève_(60),_butte_aux_Gens_d'Armes.jpg
positionnement sur carte.jpg
BAS DE PAGE.jpg
BAS DE PAGE  sources 2b.jpg

Étymologie et histoire

Le mot gendarme vient de l'ancien français « gens d'armes », les hommes d'armes. De la fin du Moyen Âge au début de l'époque moderne, le terme désigne une troupe d'élite de cavaliers fortement armés, de noble naissance, servant dans l'armée française.

bottom of page